La Région de Casablanca-Settat organise un colloque sous le thème «les Disparités territoriales et les défis de solidarité entre les régions» 

La Région de Casablanca-Settat a organisé, le mercredi 03 juillet 2019 au siège de la Région, un colloque sous le thème «les Disparités territoriales et les défis de solidarité entre les régions», la Chambre des conseillers entend approfondir le débat autour de la question.

Initié en collaboration avec l’Association des présidents des régions, l’Association marocaine des présidents des conseils préfectoraux et provinciaux et l’Association marocaine des présidents des conseils communaux, avec l’appui de la fondation Konrad Adenauer et de la Fondation Westminster pour la démocratie, ce colloque s’inscrit dans le cadre du débat public et du dialogue sociétal pluraliste menés par la Chambre des conseillers, consacré aux questions liées à la mise en œuvre de la Constitution et aux droits économique, social, culturel et environnemental.

Intervenant à l’ouverture des travaux de ce colloque, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a affirmé que le modèle de développement auquel aspire l’ensemble des acteurs «doit être fondé sur la justice sociale et l’accès effectif aux droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux ainsi que sur l’égalité des genres». Le modèle, en cours d’élaboration, doit accorder la priorité aux catégories vulnérables et à l’intégration socio-économique des jeunes à travers la formation et l’emploi.

Le programme s’assigne comme objectif de permettre un développement durable, efficace et équitable fondé sur l’égalité, l’intégration et la solidarité entre les unités territoriales et la réduction des disparités spatiales selon une vision prospective, globale et intégrée, a ajouté le président de la Chambre des conseillers.

Les débats et propositions issues du colloque contribuent à apporter des réponses à plusieurs questions primordiales se rapportant, entre autres, aux facteurs déterminants d’un modèle de développement régional préservant les équilibres spatiaux, aux moyens de mise œuvre des fonds régionaux de solidarité, à la formation et à la répartition équitable des ressources humaines, à la démocratie locale et à la participation de la société civile au développement local et régional.