Le conseil communal approuve des virements de ressources à des arrondissements au titre de l’année budgétaire 2021   


Le Conseil Communal de Casablanca a adopté, le mardi 21 décembre 2021 lors d’une session extraordinaire, des virements de ressources à des arrondissements au titre de l’année budgétaire 2021.

Lors de cette session extraordinaire, il a été procédé également à l’élection des délégués du conseil communal de Casablanca auprés de différents organes et institutions.

A cette occasion, la présidente du Conseil Communal de Casablanca, Mme. Nabila Rmili a expliqué que cette mesure intervient pour injecter des ressources dans des lignes budgétaires déficitaires des arrondissements de Ben M’sik et Sbata conformément aux dispositions de l’article 254 de la loi organique 113-14 relative aux communes qui prévoit que « le président du conseil d’arrondissement peut effectuer en exécution d’une délibération du conseil des virements de ligne à ligne budgétaire dans le compte de l’arrondissement ».

Et de souligner que l’opération ne peut être exécutée par le trésorier provincial qu’aprés son adoption par le conseil communal, notant que cette disposition légale vise à soutenir les arrondissements pour parvenir à un équilibre dans les dépenses au service des citoyens.

Selon Mme Rmili, le conseil communal qui vient d’être élu, a entrepris une série d’actions notamment l’adoption de son réglement intérieur, la mise en place de ses organes, outre les délibérations sur les dotations financiéres des arrondissements et l’adoption du budget communal au titre de l’exercice 2022.

S’agissant de l’élection des délégués du conseil auprés de différents organes et institutions inscrite également à l’ordre du jour de cette session extraordinaire, la maire de Casablanca a souligné que cette opération permettra au conseil de participer de maniére efficiente aux côtés d’autres acteurs institutionnels à consacrer la bonne gouvernance dans la gestion des institutions dont les actions ont un impact direct sur la population casablancaise.

Cette démarche revêt une importance capitale dans la mesure où elle permet à nombre de membres du conseil et sur la base d’une approche participative d’exposer les points de vue du conseil lors des réunions des commissions de suivi et d’organes de gestion dans plusieurs institutions ayant des liens avec le conseil, a-t-elle expliqué.
Et la présidente du conseil communal de Casablanca d’exprimer sa disposition à œuvrer de concert avec l’ensemble des élus qui ont été délégués auprés de ces organes et commissions pour remplir dûment leurs missions.

.