Dialogue national de l’urbanisme: vers une nouvelle vision pour Casablanca


Dans le cadre du dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat, une rencontre de concertation régionale a eu lieu, le mercredi 21 septembre 2022 à Casablanca, en présence de Mme Fatima Ezzahra El Mansouri Ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, M.Saïd Ahmidouch  Wali de la Région de Casablanca-Settat et M. Abdellatif Maâzouz le président de la Région de Casablanca-Settat.

L’objectif de cette rencontre est d’explorer les moyens permettant de concevoir une autre vision de développement régional au niveau cette région.
Comme toutes les régions du territoire national, la région de Casablanca-Settat a, elle aussi, eu droit à sa propre réunion de concertation organisée par l’Inspection régionale de l'Urbanisme de l'Architecture et de l'Aménagement du territoire.

A cette occasion, Mme la Ministre a confirmé que ce dialogue constitue « une porte d'entrée pour rompre avec les déséquilibres et les carences du passé, en faisant preuve de courage et d'audace pour opérer un virage qualitatif des politiques publiques dans le domaine de l’urbanisme et de l'habitat.

Ainsi, lors de cette rencontre, le wali de la région Casablanca-Settat a déclaré que ce dialogue intervient dans un contexte requérant d'adopter une approche participative pour ancrer le choix de la régionalisation avancée afin de surmonter les différentes disparités spatiales.

Il a également plaidé la nécessité de revoir les différentes problématiques concernant ce domaine qui constitue un espace commun exigeant de se concentrer sur tout ce qui est fonctionnel de nature à contribuer à promouvoir l'attractivité de la région.

M. Ahmidouch a également fait le paralléle entre les différentes transformations «subies» par les habitats et constructions avec les mutations qu’a connues le Royaume depuis son indépendance. "Il faut prendre en compte les spécificités régionales à l'image de la région de Casablanca-Settat avec sa densité démographique et son urbanisme grandissant, soulignant l'importance de mettre en place un nouveau régime de planification urbaine", estime-t-il.  

De son côté, le président de la région de Casablanca-Settat a expliqué que la région a d’ores et déjà présenté sa vision du plan de développement régional. Parlant de ce contexte de stress hydrique que conna&t le Maroc en ce moment, il a également mis l’accent sur l’importance d'adopter des mécanismes pratiques et des techniques de planification afin de faire face aux problématiques de l'eau, du transport, de l'emploi, de l'environnement.

Nombre d’ateliers ont également été au programme en marge de cette rencontre. Au cours de ces derniers, des solutions stratégiques ont été présentées pour faire face aux différentes problématiques actuelles.