L’ouverture de la 5éme édition de la conférence internationale Morocco Today Forum


La 5éme édition de la conférence internationale Morocco Today Forum, a ouvert ses travaux, vendredi 2 décembre 2022 à Casablanca, sous le théme « La Femme, actrice incontournable du développement du Maroc ».

Evénement phare du Groupe Le Matin, ce forum, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, a connu la participation notamment du Ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, M. Younes Sekkouri, de la Ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Mme Aawatif Hayar, du Wali de la région Casablanca-Settat, M. Said Ahmidouch et de la Présidente du Conseil de la Commune de Casablanca Mme Nabila Rmili ainsi que d’autres personnalités du monde de la politique, de l’économie et des médias.

Ouvrant cet événement, le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch a, dans un message vidéo, affirmé que le Maroc a franchi de grands pas sur le chemin de la consolidation de la place de la femme dans la société, rappelant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a, depuis son accession au Trône, initié d’importantes réformes pour promouvoir la situation de la femme et lui offrir les opportunités d’évolution et lui conférer le statut qu’elle mérite au sein de la société, à commencer par la réforme du Code de la famille de 2004, puis la consécration du fondement de la parité par la Constitution de 2011.

Il a rappelé dans ce contexte l’appel du Souverain dans son discours du Trône du 30 juillet 2022 à entreprendre une réforme du Code de la famille, à activer les institutions constitutionnelles concernées par les droits de la famille et de la femme et à mettre à jour les mécanismes et les législations nationaux pour promouvoir sa situation et l’associer au développement.

La vision éclairée de Sa Majesté le Roi, a-t-il ajouté, a constitué une révolution pour la femme marocaine. M. Akhannouch a indiqué que le gouvernement a tenu à allouer plusieurs portefeuilles stratégiques à des compétences féminines traduisant sa volonté politique d’assurer la participation effective des femmes à la prise de décision.

Pour lui, l’autonomisation économique des femmes est également une priorité pour le gouvernement afin de promouvoir l’égalité des genres. Dans ce contexte, un ensemble de mesures seront mises en oeuvre et les engagements gouvernementaux seront tenus pour augmenter le taux d’activité à l’horizon 2026, a fait savoir le Chef du gouvernement.

Pour sa part, Mme Nabila Rmili, qui a rappelé son parcours de médecin et de femme politique ainsi que sa vision de Présidente du Conseil de la Commune de Casablanca, a relevé que les conseils de trois grandes villes (Rabat, Casablanca et Marrakech) sont présidés par des femmes. « Cela veut dire que, aujourd’hui, au Maroc, il est possible pour une femme d’atteindre de hauts niveaux de responsabilités », a-t-elle souligné.

Malheureusement, ce n’est pas le cas pour toutes les femmes au Maroc, car le taux d’activité des femmes est seulement de 20% pour un taux d’activité masculin de plus de 70%. C’est inadmissible d’avoir un chiffre pareil dans notre Maroc, aujourd’hui, a déploré Mme Rmili. Selon elle, le défi à relever collectivement est de permettre aux femmes marocaines d’avoir le choix de travailler ou pas, d’avoir le choix d’exercer leur emploi en toute sérénité. Revenant sur les actions de la Commune pour promouvoir la situation des femmes, la Présidente a fait savoir que le Conseil communal œuvre pour parvenir à l’inclusion des femmes dans le monde de travail, à travers la facilitation de leur accés aux moyens de production, outre la promotion de l’économie sociale et solidaire en tant qu’élément pratique prémunissant contre la vulnérabilité et l’exclusion, via le soutien accordé aux associations et l’encouragement de la mise en place de filiéres d’activités génératrices de valeur rentable.

« Notre action se focalise, ainsi, sur les facteurs qui entravent la participation des femmes à la vie publique et promeuvent activement les mêmes chances pour les femmes dans les secteurs d’activité, convaincue que les progrés que nous devons accomplir en matiére d’inclusion devront également promouvoir vigoureusement et avec détermination l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes », a-t-elle dit.

Au niveau des transports urbains, qui sont évidemment un puissant levier d’autonomisation des femmes, la Commune œuvre pour le développement de transports publics sûrs, accessibles et de qualité, bénéficiant directement aux usagéres et répondant à leurs besoins de déplacement. La Commune, a-t-elle informé, est également en train de créer une police des transports dont la mission sera de veiller à la sécurité des usagers dans les tramways, les BHNS et dans les bus.

Mme Rmili a aussi fait savoir que la Commune travaille sur un projet de smart street lighting qui, outre son aspect écologique, a pour objectifs d’apporter une meilleure visibilité nocturne dans les rues et les quartiers. Il permettra également de proposer un réseau wifi couvrant la majeure partie de la ville et représentera un large réseau permettant de placer capteurs et caméras contribuant à créer un environnement sécurisé pour les citoyennes casablancaises.

La Commune œuvre également à accompagner les femmes en situation difficile et ce quelle que soit leur origine à travers la création de centres d’accueil de femmes en situation précaire. Et de conclure que la protection des droits des femmes et de l’égalité des genres est le seul moyen de favoriser une croissance économique durable, ainsi que le progrés social. La construction d’un avenir égal pour les hommes et les femmes est un travail pour tous et au profit de tous.