Lancement des services du Centre de Santé Bin El Ouidane


Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, M. Khalid Ait Taleb a procédé, jeudi 5 janvier 2023 dans la capitale économique, au lancement des services du Centre de Santé Bin El Ouidane à Casablanca-Anfa, doté d’un centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires, d’une unité des soins palliatifs et au traitement de la douleur et d’un espace réservé à la santé des jeunes.

Ce centre, lancé en présence du Wali de la région de Casablanca-Settat, M. Said Ahmidouch, intervient en application des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI relatives à la réforme et à la réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre du renforcement de l’offre de soins visant à accompagner la mise en œuvre du projet royal de la protection sociale. 

Nécessitant une enveloppe budgétaire globale de 23.680.000 de dirhams, ce centre est reconstruit sur une superficie de 2.465 m2 dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la Protection Sociale, la Wilaya de la région de Casablanca-Settat, la Préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa et l’Agence urbaine de Casablanca.

Cet établissement sanitaire est doté d’un centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires situé au rez-de-chaussée, de deux étages réservés au centre de santé dont une partie au 1er étage qui est dédiée à l’unité des soins palliatifs et au traitement de la douleur, le 3ème étage étant réservé à la santé des jeunes et des adolescents.

Le centre est équipé de dispositifs médicaux, biomédicaux et logistiques modernes de haute qualité.

Afin d’assurer le bon fonctionnement des services de santé de base au niveau dudit centre, le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mobilisé des ressources humaines qualifiées composées d’un corps médical, infirmier et technique composé de 3 médecins spécialistes, 7 médecins généralistes, 2 médecins dentistes, 8 infirmiers, 2 techniciens de santé et 3 aides-soignants.

Le centre garantira ainsi un large éventail de services de santé au profit d’une population de plus de 400.000 personnes. Parmi ces services figurent les consultations de médecine générale et spécialisée, le dépistage, le diagnostic et le traitement des patients atteints de la tuberculose et de maladies respiratoires, le suivi de la santé de la mère et de l’enfant et le suivi des maladies chroniques à savoir diabète et hypertension artérielle.

Cette structure offre aussi les soins infirmiers, les soins bucco-dentaires, les soins palliatifs aux personnes atteintes d’une maladie grave, évolutive et arrivant en phase terminale et le suivi de la santé des jeunes et des adolescents, y compris la santé scolaire.

Cet établissement sanitaire contribue également à la promotion de la santé des jeunes en leur offrant des services accessibles et adaptés en matière d’écoute, de conseil et d’accompagnement social, auxquels s’ajoutent les services de sensibilisation et d’éducation pour la santé.

A cet égard, le ministre de la Santé et de la Protection Sociale a souligné, qu’il s’agit d’un centre pluridisciplinaire qui vise à rapprocher les services de santé de la population, notant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a mis l’accent, dans le cadre de la refonte globale du système national de santé, sur l’importance de la politique de proximité.

Le centre fournira à la population des services de proximité couvrant l’ensemble des maladies chroniques, outre la lutte contre les addictions, la sensibilisation et l’orientation des jeunes, a ajouté M. Ait Taleb, notant que le staff médical est mobilisé pour fournir ces services.

Et de relever qu’il a été procédé aussi à la mise en place d’un système numérique permettant aux patients de bénéficier de soins grâce au dossier médical numérique.